MOUNIA OROSEMANEmounia

Son histoire débute comme un long métrage, dans un aéroport où la remarque Monsieur de Givenchy. Cela prédisait des voyages durant lesquels elle découvrirait une partie de la planète, les couleurs et les influences culturelles du monde, particulièrement celles des Caraïbes.

La mode fit d’elle une déesse vivante.
Yves Saint-­‐Laurent comme Givenchy feront d’elle, leur muse. Egérie du premier, elle a défilé sur les scènes les plus prestigieuses.

Aujourd’hui, au-­‐delà des paillettes, Mounia s’est révélée être une artiste. La même et une autre. Les couleurs qu’elle s’applique à sublimer. Mounia est peintre et a présenté plusieurs expositions dans le monde. Imaginez une promenade, des maisons, des paysages, des regards. Mounia met du soleil dans ses nuits avec des couleurs vives et chaudes.

La dame est autrement musicienne et chanteuse. Un autre défi, la chanson. Un premier album puis un deuxième avec un invité, Bernard Lavilliers himsef. Il a posé son écriture et sa voix sur un duo – Trouble pour l’album Grooving dans lequel elle présente des mixes de titres qu’elle affectionne.
C’est le reggae qu’elle aime. Avec son compagnon Jeff Joseph du Groupe Grammacks, ils partagent le fameux titre Woopsee Mama.

Elle poursuit parallèlement son engagement dans l’humanitaire notamment auprès des enfants de Martinique, de Côte d’Ivoire et d’Haïti. Un orphelinat porte son nom à Haïti « Etoile de Mounia pour l’amour des enfants ». MOUN1 copie
Elle reçoit la Médaille de l’Ordre du Mérite, plus tard la médaille de la Légion d’Honneur des mains de George Pau-­Langevin, Ministre de l’Outre-­Mer.

 

 

En 2018, elle nous présente son nouvel album MIXX MOUN.
Sa sainte Trinité : « l’espoir, l’énergie et la vie » ainsi parle Mounia…

 

by Migail Montlouis-­Félicité